Le plâtrage est l'un des éléments les plus importants des travaux de finition intérieure. Il existe de nombreux types de plâtre sur le marché qui vous permettent d'obtenir un effet visuel différent et des propriétés spécifiques. Il convient de savoir non seulement comment appliquer le plâtre et quels sont ses types, mais aussi - comment cette tâche peut être facilitée grâce aux outils appropriés.

Quelques mots sur le plâtre

Le plâtre est une couche appliquée sur les murs, plafonds et autres éléments de construction afin d'obtenir une surface lisse et uniforme. Il crée une base pour d'autres travaux - application de carreaux ou peinture. Le plus souvent, il est fait de plâtre ou de mortier de ciment.

    L'enduit ciment-chaux a de bons paramètres en termes de douceur et de durabilité. Convient aux pièces où l'humidité est souvent élevée. Son inconvénient est que ce n'est pas la solution la moins chère, et il faut environ 4 semaines pour que ce pansement sèche complètement.
    Le plâtre de gypse ne doit pas être utilisé dans des pièces avec une humidité accrue, comme une cuisine ou une salle de bain. Cependant, la couche qui en sera recouverte sera beaucoup plus lisse que celle en ciment-chaux, ce qui est un grand avantage pour certains agencements. L'avantage est également le temps de séchage qui, dans de bonnes conditions, est d'environ 2 semaines. L'enduit de gypse ne résiste pas aux basses températures, ce qu'il convient également de rappeler si, par exemple, vous rénovez une pièce non chauffée.

Classification des plâtres

Le groupe de produits de base sont les plâtres ordinaires. Ils sont divisés en plusieurs catégories en fonction du nombre de couches à poser et de la manière de les finir. En conséquence, non seulement leur épaisseur, mais aussi leur texture sont différentes. Des pigments peuvent être ajoutés à ces pansements et des méthodes spéciales d'application peuvent être utilisées. Grâce à cela, des effets intéressants sont obtenus.

Lorsqu'il est nécessaire de disposer d'un mortier répondant à un plus grand nombre de tâches, des enduits spéciaux sont utilisés. Grâce à l'adjonction d'agrégats appropriés et à l'utilisation de proportions spécifiques de mélanges, il est possible d'obtenir des caractéristiques telles que l'étanchéité à l'eau, l'isolation thermique ou la protection contre les rayonnements nocifs. Le plâtre spécial n'est pas seulement une finition mais aussi un isolant.

Les plâtres précieux constituent également un groupe important. Ici, nous pouvons distinguer le tissu, qui est utilisé dans des intérieurs exclusifs, et son ornementation est basée sur une douceur extraordinaire. Le stuc peut aussi être une finition intéressante. Il est utilisé pour réaliser des éléments décoratifs se distinguant par une texture variée sur le mur. Le stuc est préparé à partir de polystyrène et fixé avec du mortier. Un autre type de plâtre précieux est le stuc fabriqué à l'aide d'un mastic vénitien. Ils sont fabriqués en faisant des frottements fantaisie puis en lissant. Le sgraffite se distingue également par une technique décorative. La méthode de création de décorations sur le mur est basée sur l'application de plusieurs couches et le grattage des précédentes avant qu'elles ne sèchent, ce qui donne des motifs colorés.

 

Comment appliquer le plâtre ?

Première étape : préparer la pièce pour le travail, c'est-à-dire sécuriser les fenêtres et les cadres avec du papier d'aluminium. Ceci est nécessaire même si la menuiserie n'a pas encore été installée. Les courants d'air à l'intérieur de la pièce font sécher le mélange plus rapidement, ce qui est désavantageux car le plâtre ne prend pas correctement. De plus, les coins des murs doivent être scotchés pour éviter les dommages. Il est également nécessaire de préparer le substrat, c'est-à-dire d'évaluer son état. Il doit être lisse, uniforme, plat et sec. Tous les renflements peuvent être enlevés avec un marteau de maçonnerie.

Deuxième étape : déterminer la surface de plâtre. Ceci est fait pour les plâtres à trois couches. Tout d'abord, le soi-disant horizon. A cet effet, un clou est enfoncé dans une position précisément définie. Il doit être à 25-30 cm du plafond et du coin de la pièce et dépasser de 1,5 à 2 cm, soit l'épaisseur de toute la couche de plâtre. Ensuite, sa position est marquée sur d'autres coins de la pièce, à l'aide d'un niveau à eau.

Une fois le contour prêt, vous devez marquer le périmètre de la surface de plâtrage. Cela se fait avec un niveau de peintre et un niveau à bulle. Vous devez utiliser un patch d'environ 2 m de long et le déplacer progressivement horizontalement, en enfonçant un clou dans son extrémité à chaque fois. Une méthode alternative pour déterminer la surface du plâtre consiste à utiliser un laser. C'est beaucoup plus simple et rapide, mais nécessite l'achat de cet appareil.

Troisième étape : confection d'un grattage, d'un couvre-lit et d'un lissage. En termes simples, il s'agit de la position de chaque couche successive. L'enduit est constitué d'un mortier à bonne adhérence, qui liera solidement le support avec le prochain enduit appliqué. En fait, la technique d'application est la même pour chaque couche. À l'aide d'une truelle, le mortier est déplacé le long de l'axe vertical de haut en bas, puis il est lissé. Dans le cas du plâtre de gypse, une seule couche est appliquée, tandis que le mortier de ciment et de chaux nécessite d'attendre trois fois pour sécher et répéter l'application.

La déchirure se fait sur l'enduit qui a durci, mais avant de commencer les travaux, aspergez d'eau la surface enduite. Si le plâtre a deux couches, c'est l'étape où les travaux sont terminés et lorsque le plâtre est à trois couches, vous devez commencer à appliquer le plâtre. Le but de la finition est d'uniformiser la surface et de réduire sa rugosité. À ce stade, vous pouvez également donner de la texture au mur en utilisant du plâtre structurel.

Les outils nécessaires pour le plâtrage

La base absolue est un flotteur ou un patch de peintre. Au lieu d'eux, vous pouvez également utiliser un agrégat de plâtrage ou un urinoir de plâtrage. C'est un équipement relativement coûteux, cependant, il accélère considérablement les travaux de finition. Il doit être utilisé avec une extrême prudence car l'appareil fonctionne sous haute pression et le risque de blessure est élevé. Un mastic peut également être utile lors du lissage du plâtre. Un niveau à bulle est également nécessaire, et quand c'est possible, il vaut la peine d'atteindre le laser. Si le travail a lieu dans une pièce haute, l'échelle ne doit pas non plus être oubliée.

Le lissage du plâtre peut être considérablement accéléré si vous utilisez un broyeur à plâtre. Les broyeurs de type "Gyrata" sont de plus en plus populaires, car ils se caractérisent par le fait que la tête est placée sur un bras d'extension. Grâce à cela, une personne effectuant des travaux de finition de lave a accès à des endroits même très élevés sans avoir à grimper sur des plates-formes ou des échelles.

Il est nécessaire de préparer des vêtements de travail appropriés. Des lunettes de sécurité, un masque anti-poussière et des gants aideront à se protéger contre les blessures. La pénétration de poussière dans les yeux et les poumons n'est pas seulement un danger au travail, mais peut également avoir des effets négatifs à long terme sur la santé. Il est préférable de porter des vêtements à manches et jambes longues et pas trop amples. Il est également bon de prendre soin de chaussures solides.

Ajouter un commentaire
* Champs obligatoires